Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

Tous Saints : Soyons des Saints Joyeux !

« Tous ensemble réjouissons-nous dans le Seigneur, célébrons ce jour de fête en l’honneur de tous les saints. Les anges se réjouissent avec nous de cette fête, ils en glorifient le Fils de Dieu. »

« Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse » (Mt 5,12). Oui, la fête d’aujourd’hui est une grand raison de nous réjouir : la sainteté que nous célébrons est pour nous tous et pour aujourd’hui. Certes, Saint Antoine, sainte Rita, la petite Thérèse et beaucoup d’autres nous précèdent. Mais le chemin est toujours ouvert et nous l’empruntons, à notre tour.

Le Pape François nous met en garde de penser que la sainteté serait réservée à ceux qui peuvent prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires afin de consacrer beaucoup de temps à la prière… « il n’en est pas ainsi, -nous dit-il- nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve. (…) Car au fond, la sainteté, c’est le fuit de l’Esprit Saint dans ta vie » (Gaudete et Exsultate, n°14, 15).

Alors pouvons-nous favoriser l’action de l’Esprit ? Assurément, avec joie et bonheur ! Le récit des Béatitudes propose un vase programme, à lier avec la parabole de l’héritage du Royaume dans l’évangile de Matthieu (25, 31-46). Aussi, pour grandir en sainteté, faisons nôtres les « conseils » du pape : demeurer en Dieu pour faire face à l' »anxiété nerveuse et violente qui nous disperse et nous affaiblit »; demander la joie de l’Esprit et le sens de l’humour, antidotes à la négativité et à la tristesse ambiante ; cultiver l ferveur et l’audace apostoliques ; soigner les petits détails quotidiens qui préservent la vie de nos communautés ; prier et s’ouvrir à la rencontre avec Dieu (Gaudete et Exsulate, Chap 4).

La sainteté est un chemin de joie ! Pour nous en convaincre, relisons l’exhortation apostolique du pape François : « Réjouissez-vous et exultez ! »

« Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour. »

Karem Bustica, rédactrice en chef de Prions en Eglise

Laisser un commentaire