Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

Foire aux questions

vocation OrantesCette page essaie de répondre à un certain nombre de questions pour connaitre davantage les Orantes de l’Assomption.

Bonne lecture !

Qu’est-ce qui caractérise les Orantes de l’Assomption ?

Contemplatives insérées dans le monde, les orantes de l’Assomption vivent en communauté fraternelle. La devise de l’institut c’est « Assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières » (Ac 2, 42), cela résume clairement la mission des Orantes dans l’église aujourd’hui.
Cette mission se traduit par notre désir d’être disponibles devant Dieu (prière), être présentes à nos sœurs (vie communautaire fraternelle), être attentives à ceux qui nous entourent : nous cherchons à donner notre vie, à la « livrer» dans cette triple présence.

Quels sont les domaines d’activité des Orantes de l’Assomption ?

La présence contemplative au monde est un aspect fondamental de notre vie. En tant qu’institut de vie contemplative, nous n’avons pas d’oeuvres, l’apostolat de l’orante est d’abord la prière et la simple présence offerte en disponibilité. Notre mission s’articule autour de la prière qui est notre but principal et le travail pour gagner notre vie. Nos activités sont celles d’une présence d’insertion dans nos milieux d’implatation en même temps que d’une recherche d’autofinancement : imprimeries et librairies, maison d’accueil, travail professionnel à temps partiel, centres nutritionnels, cultures et élevages, etc. Les sœurs sont donc accompagnatrices spirituelles, infirmières, professeurs, éducatrices, secrétaires, etc. Notre fondatrice précise que « unir la vie de prière et la vie de travail est la première forme de pénitence« . Il est clair que le temps de travail assumé par une Orante peut être modulé en fonction des réalités dans lesquelles nous sommes insérées et des lois qui régissent le travail. Le travail nous associe aux hommes de notre temps et constitue en même temps un témoignage. Le travail n’est pas incompatible à la vie contemplative, au contraire : « prie et travaille » est une maxime qui date du début de la vie des moines.

Où sont les Orantes de l’Assomption ?

Notre congrégation contemplative à dimension internationale et missionnaire est présente sur quatre continents et insérée dans quinze pays. La maison généralice est à Créteil en France. Le français reste la langue principale de la congrégation, mais il est recommandé d’apprendre aussi l’anglais et espagnol parlés dans nos communautés non francophones.

Comment puis-je devenir Orantes de l’Assomption ?

Pour mûrir l’appel à entrer dans la vie religieuse, les Orantes de l’Assomption proposent des temps de rencontre et d’accompagnement spirituel, des week-ends de discernement, un temps plus prolongé d’expérience communautaire, etc. D’autres temps (prière communautaire, partage divers) permettent de découvrir la vie des soeurs. Si la personne désire faire un pas de plus, elle demande à être candidate. Elle participe à la vie d’une communauté et suit une formation pour continuer son discernement et son choix de vie avant d’entrer au noviciat.

Pendant la formation au noviciat, quelles sont les relations avec ma famille et mes amis ?

Le noviciat est un temps d’approfondissement de la relation au Christ et de sa vocation. Cela suppose de créer des espaces d’intériorisation. Le temps du discernement nécessite un certain recul. Les relations à la famille et aux amis se vivent sous un autre mode, plus intérieur.

Si je m’engage, puis-je continuer mon activité professionnelle ?

Pendant la formation au noviciat, le travail professionnel est normalement interrompu pour se donner pleinement à ce temps. Après le noviciat, la personne peut être appelée soit à continuer la même profession, soit changer d’activité selon les appels reçus et les besoins. A moins qu’elle ne soit envoyée aux études, chaque religieuse doit travailler pour gagner sa vie.

Pourrais-je être amenée à vivre à l’étranger ?

La vie missionnaire est une dimension de la congrégation. Les Orantes de l’Assomption sont engagées avec des peuples des cultures diverses. Elles peuvent être appelées à rejoindre une communauté d’un autre pays soit y vivre une expérience missionnaire d’internationalité ou y demeurer pour une plus longue mission.

Toute autre question est bienvenue. N’hésitez pas de nous contacter : contact@orantes-assomption.org