Orantes
Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

Découvrir quatre clés pour prier l’Esprit saint

Ce qui peut empêcher en grande partie d’être saint, c’est la difficulté d’accueillir l’Esprit saint dans sa vie. L’Esprit saint anime la vie de chacun. C’est Lui qui, de l’intérieur, crie vers le Père et apprend à l’homme à imiter le Fils. Voici quatre clés pour pouvoir l’accueillir dans sa vie :

.

1. LOUER ET RENDRE GRÂCE

Ce qui empêche de recevoir de Dieu des grâces plus abondantes, c’est aussi le fait de ne pas reconnaître celles qu’Il a déjà accordées et de ne pas rendre grâce pour elles. Il est certain que plus l’homme remercie Dieu de tout son cœur pour chaque grâce reçue, plus Dieu lui en accordera de plus grandes. Sainte Thérèse de Lisieux disait :

« Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c’est la reconnaissance, car si nous le remercions d’un bienfait, il est touché et s’empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! J’en ai fait l’expérience, essayez et vous verrez. Ma gratitude est sans bornes pour tout ce qu’il me donne et je le lui prouve de mille manières ! »

De plus, la louange purifie le cœur et le dispose à recevoir la grâce et les motions du Saint-Esprit. Il est important de Lui demander souvent sa lumière dans chaque décision, et de ne pas négliger ses inspirations. Toutes les circonstances de la vie sont bonnes pour Lui demander Son aide : les moments particuliers ou les décisions importantes, les moments de difficultés dans la vie spirituelle, mais aussi tous les moments de la vie quotidienne sans difficulté apparente. 

.

2. NE RIEN REFUSER À DIEU

Feuilles-soleil-coeur-shutterstock

Il doit y avoir en chacun une détermination ferme et constante à faire en toutes choses ce que Dieu demande. Certes, il peut être parfois difficile d’obéir au Seigneur parce que le cœur de l’homme est fragile. Cependant, dans ces moments-là, il est important de ne pas se laisser troubler ou décourager par le malin. Il est seulement nécessaire de continuer à vouloir accomplir tous les désirs de Dieu, et de demander cette grâce de volonté dans la prière.

.

3. VIVRE UNE OBÉISSANCE FILIALE ET CONFIANTE

bougie-shutterstock

En étant attentif à obéir aux motions de l’Esprit saint, celles-ci seront encore plus nombreuses et plus facile à discerner. La négligence répétée, en revanche, rend plus difficile d’écouter le Saint-Esprit et de le suivre. Pour être plus attentif à Ses inspirations, il suffit d’accomplir Sa volonté : aimer son prochain, suivre les commandements du Seigneur et les enseignements de l’Église, respecter les exigences de sa vocation et de son devoir d’état, etc.

Il est également très important d’apprendre à garder une certaine obéissance, quand l’occasion se présente. Être prêt, dans la vie quotidienne, à renoncer à sa volonté, à ses idées, à ses goûts ou à ses loisirs face à d’autres personnes, aide à être capable de renoncement et d’obéissance quand Dieu le demandera. 

.

4. VIVRE L’ABANDON

Abancon

Les événements de la vie sont l’expression la plus sûre de la volonté de Dieu, car ils ne peuvent pas être sujets à des interprétations subjectives. Si Dieu voit une personne docile aux événements, capables d’accepter sereinement et avec une confiance filiale ce que les circonstances de la vie lui imposent, Il parlera à son cœur et lui enverra l’Esprit saint. 

En revanche, persister dans la rébellion, le méfiance et l’endurcissement face aux contrariétés, ne permettra pas à l’Esprit saint de guider notre vie. Pour devenir saint, il est important d’accepter avec docilité tout ce qui nous arrive. Extérieurement, cela ne change rien à la situation, mais intérieurement, cela change tout : cette acceptation, inspirée par l’Amour, libère le cœur et permet à Dieu de tirer du bien de tout ce qui nous arrive.

Luisa Restrepo, Aleteia