Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

«  Jésus au centre du cœur et rayonnant sur tout ce
qui vous entoure  » 
  

Mère Isabelle, le 29 juillet 1893, lors d’une retraite à Paris

Notre mission dans l’Église est de continuer la prière ininterrompue et unanime de la Vierge Marie et les premiers disciples. M. Isabelle a voulu pour nous une vie donnée dans la prière, dans la vie fraternelle et l’attention aux besoins du temps et des personnes. Cela se vit différemment selon chaque époque et chaque pays. La devise propre aux Orantes exprime ainsi notre mission commune :  « lls étaient assidus à l’enseignement des Apôtres, à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières » Ac 2,42.

Pour que la vie d’Orante soit centrée sur le Christ, notre fondateur, le Père Picard,  souligne que cela passe par une recherche de solitude et de silence. L’Eucharistie en est un moment privilégié, car “c’est le centre vers lequel tout converge dans l’Église ». Dans la même perspective, il veut favoriser les temps passés “devant le tabernacle“ : “Là, apprenez à devenir de vraies filles d’oraison ». Prier demande persévérance, humilité, ardeur et esprit de foi « pour que vienne son Règne »  d’Amour en nous et autour de nous : « Nous n’existons que pour procurer l’avènement de l’extension de son Règne ».

Nous menons une vie contemplative au cœur du monde. Cette mission se traduit par notre désir de mettre « Jésus au centre du cœur et rayonnant sur tout ce qui nous entoure » (M. Isabelle). Il s’agit pour nous d’être disponibles devant Dieu, être présentes à nos sœurs et attentives à ceux qui nous entourent : nous cherchons à donner notre vie, à la « livrer » dans cette triple présenceNous vivons donc la prière, la vie fraternelle et l’attention aux besoins des personnes comme trois dimensions à conjuguer dans notre quotidien. Aussi, nous cherchons à les vivre dans une tension dynamique puisque notre vie est recherche de Dieu et adoration en communauté fraternelle dans la vérité et la charité, l’humilité et la joie, la simplicité, le travail et le partage. (cf RV 2). Etre disponibles dans notre manière d’accueillir, d’écouter et de vivre le don de nous-mêmes, cela rend le cœur aimant et donne sens à ce que nous vivons dans l’instant. Il s’agit pour nous d’être permanentes de la prière au cœur du monde, d’être solidaires des hommes de notre temps car le but principal de l’institut est la prière, la prière apostolique. (M. Isabelle dans sa présentation des Orantes  au Cardinal Richard, 1906)

Notre vie quotidienne est rythmée par l’oraison silencieuse du matin, la prière liturgique de l’office et l’adoration eucharistique. C’est là que nous puisons cet esprit d’adoration qui doit rayonner dans toutes les réalités de notre vie. Porter un regard contemplatif, c’est avoir ce regard bienveillant et réaliste de Jésus Christ qui ne s’arrête pas aux apparences, ce regard porteur de vie jusque dans l’épreuve. Il s’agit de déceler dans les événements et dans les personnes la trace du Dieu Vivant de Jésus Christ. Par note mission de prière continuelle, « nous sommes solidaires des hommes de notre temps… Nous cheminons à la suite du Christ avec un peuple et un milieu dont nous partageons la culture dans un accueil mutuel » RV 5.  La dimension missionnaire de notre charisme exige de nous un attachement au Christ à travers l’engagement au quotidien, cet attachement est le socle de notre mission. 

Notre Charisme