Orantes
Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

Neuvaine de préparation à l’Assomption jour4

Le service

L’attitude de service de Marie apparaît surtout aux noces de Cana. Marie, “la contemplative”, est la première à découvrir le problème des jeunes époux et elle s’engage à les servir : “Ils n’ont plus de vin”. “Faites ce qu’il vous dira”. Ces paroles de Notre Dame, nées de sa foi profonde en son Fils et d’un amour délicat envers les jeunes époux, expriment le réalisme et la fécondité de sa contemplation. Il en est toujours ainsi : quand la contemplation est vraie, elle crée en nous de très grandes aptitudes à servir. Seuls les contemplatifs ont cette capacité spéciale de découvrir immédiatement les problèmes des autres, la capacité inépuisable du don.
Le service de Marie, à travers le mystérieux détachement de toute sa vie, va jusqu’au don généreux de son Fils pour l’évangélisation des hommes et des femmes et comme offrande de réconciliation au Père.

Oraison
Dieu d’amour, Tu as fait d’une humble femme de notre race la Mère de ton Fils. A la prière de la Vierge Marie accorde-nous de reconnaître le Christ en chacun de nos frères, et de vivre au service les uns des autres jusqu’au jour où nous te chanterons ensemble pour les siècles des siècles.

Marie à Cana
Faites tout ce qu’Il vous dira

Quelques pensées du Père Picard