Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

Histoire d’un Noviciat

En 2001, les Orantes s’établissent en Afrique de l’Est, en Tanzanie, puis à Nairobi au Kenya en 2004. En 2007, c’est une maison de formation qui voit le jour. Cela fait plus de dix ans que la communauté du Noviciat a vu le jour, elle est sous le patronage de notre fondatrice et on l’appelle « ISABELLE HOUSE ».

Sr Nicole, maîtresse des novices, raconte avec passion et reconnaissance, l’histoire du noviciat de l’Afrique de l’Est à Arusha. Je lui passe la plume :

« Nous avons vécu beaucoup de choses pendant dix ans. Nous avons été bénéficiaires de beaucoup de grâces divines. A la grande joie de toutes, le 6 août 2007 fut ériger un noviciat en Afrique de l’Est. Les modalités, le fonctionnement ont pris forme au fur et à mesure. La prise d’habit des nouvelles novices était faite aux vêpres, en la chapelle de la communauté locale où deux jeunes sont admises à l’année canonique du noviciat. À la fin de la cérémonie, un cortège nous accompagne à l’imprimerie, où une petite maison annexe allait devenir la nouvelle communauté du noviciat. Un souper solennel est préparé pour marquer la fondation de cette nouvelle communauté. Des cadeaux tels que des assiettes et ustensiles de cuisine nous sont offerts pour signifier la séparation de la communauté locale avec le noviciat. Les premiers jours, nous avons été obligés d’aller chercher de la nourriture préparée à la communauté locale,  mais après un certain temps, nous avons réussi à avoir notre propre cuisine, puis nous avons commencé à cuisiner et avoir une vie autonome.
Quelques transformations sont indispensables pour avoir un oratoire, une cuisine, une salle à manger, une salle de réunion.
 
L’année suivante, deux postulantes  font leur entrée au noviciat. L’équipe s’agrandit, il faut adapter les structures au nombre des novices… L’expérience de la nouvelle fondation n’était pas facile. Nous avons connu quelques défis mais nous avons eu beaucoup de soutien de la part de la communauté locale.

« Ora et Labora » était notre référence. Des initiatives, du savoir-faire furent mis au service de la communauté naissance. Le travail au jardin, au champ, à l’imprimerie, au poulailler, etc. sont différents services auxquels nous avons joyeusement participé. Grâce au « KILIMO HAI » (littéralement= culture vivante) nous avons appris par exemple comment préparer le jardin de légumes (dans un sac, un pneu usé…), bananier etc. Par travailler dur nous contribuons à l’autofinancement de la communauté. Ce fut aussi une école d’équilibrer la vie de prière et le travail.

Lors de la première visite de sr Anne à Arusha, une des conversations à table était autour de la « bicoque-Arusha » (l’appellation ‘bicoque’ fait référence au logement où avait commencé la fondation des Orantes le 8 décembre 1896 à Paris)… Nous avons été heureuses de goûter la vie de la bicoque, et nous en somme fières. C’est une belle expérience de vivre les joies et les peines d’une fondation. Merci notre chère Mère Isabelle qui est la patronne du Noviciat de l’Afrique de l’Est. Nous te confions cette maison de formation avec l’appui de la prière de sr Yolande qui avait bien approuvé le nom : ISABELLE HOUSE !

De la bicoque, grâce aux dons des généreux bienfaiteurs, la construction de la  communauté du Noviciat a commencé. Leurs contributions financières ont facilité l’achèvement des constructions de la communauté du Noviciat. Merci à tous nos amis qui nous ont encouragés et aidés par leur soutien et leur prière. La nouvelle communauté fait ma grand joie et mon action de grâce au Seigneur.

Le moment venu, Mgr Lebulu est venue pour la bénédiction et l’inauguration de la nouvelle communauté du Noviciat.

Ensuite, en souvenir, un arbre a été planté dans la cours du noviciat pour marquer l’événement : nous avons choisi l’avocatier greffé.

Nous adressons nos remerciements à la congrégation, à nos bienfaiteurs, à l’équipe d’ingénieurs de construction. Nous n’oublions pas aussi l’effort de chaque novice passée à Isabelle House ancienne et nouvelle maison. Que chacune soit bénit par le Seigneur.  Que le Seigneur bénisse les œuvres des organismes qui nous ont aidées et toute personne qui a contribué d’une manière ou d’une autre à ce que ce noviciat soit établi, construit. Wabarikiwe sana…

“Comment rendrai-je Seigneur tous les biens qu’il m’a fait? J’élèverai la coupe du salut…” Magnifiez le Seigneur avec nous car Il a fait des merveilles !!!

Olpha et moi, premières novices d’Isabelle House, n’avions jamais pensé que nous allions faire notre noviciat à Arusha : psychologiquement, nous étions prêtes à aller au Congo où les premières kényanes avaient leur noviciat. Le plan de Dieu nous réservait des surprises. Malgré les difficultés liées à la fondation, nous étions satisfaites du peu que nous avions et nous avons appris à vivre la vie telle qu’elle était. Nous étions unies et la vie fraternelle nous a aidées à grandir. Personnellement, je peux dire que le noviciat m’a préparé à l’expérience de la mission que je suis en train de vivre. Après le noviciat, j’ai été envoyée pour une nouvelle fondation à Mondou (Tchad) et maintenant je suis dans une autre nouvelle fondation en Italie. Je remercie Dieu pour ce que j’ai gagné comme expérience au noviciat, cela m’a permis d’être qui je suis aujourd’hui.
Mon message aux novices d’Arusha est que, le sacrifice fait partie intégrante de la vie religieuse et nous devrions remercier Dieu pour le chemin qu’il nous où il fait marcher. Si nous avons supporté les difficultés de la fondation, c’est parce que nous étions soutenues par la prière et l’amour des soeurs. Pour faire face aux événements de la vie avec foi, le courage et la persévérance nous conduiront à accomplir de plus grandes choses. Que Dieu vous bénisse toutes. Sr Josephine

Je suis très reconnaissante envers Dieu et fière de faire partie de l’histoire d’Isabelle House, je remercie le Seigneur pour ce cadeau béni. Le 6 août 2007, jour de notre entrée au noviciat, on commençait une belle expérience, pleine de hauts et de bas. Avec Dieu tout a été possible.
Avec notre maîtresse des novices, nous avons fait de notre mieux pour que le noviciat soit une maison où il fait bon de vivre en mettant Dieu au centre, en nous soutenant fraternellement. Il nous a fallu adapter la vie parce que parfois nous avions tendance à retourner à la communauté locale mais toujours soeur Nicole nous rappelait ce mot « Rupture« … haaaa !! C’était vraiment une séparation que nous devions ajuster très lentement. Malgré les défis auxquels nous avons été confrontés durant cette fondation, je peux dire que nous étions très heureuses et épanouies en menant une vie simple. J’ai appris, à cette période, à discerner la volonté de Dieu et à écouter toujours le Saint-Esprit. Aujourd’hui, je suis très reconnaissante à Dieu, et à toutes mes sœurs en Tanzanie surtout pour la communauté du noviciat, car c’est au 10ème anniversaire de l’ouverture du Noviciat que Joséphine et moi faisons nos vœux perpétuels, quelle surprise ! Notre Dieu est un Dieu de surprise !!!
Aux jeunes sœurs surtout aux novices : la foi et la confiance en Dieu rendent tout possible et mettre de l’amour dans tout ce que nous faisons rend tout facile. Que Dieu vous bénisse toute, prions pour la fidélité de chacun. Sr Olpha

Nous étions le deuxième groupe des novices, juste après la fondation de Isabelle House. Dans la joie et la simplicité nous avons reçues notre formation ainsi que tous les éléments de notre charisme des Orantes. Notre maîtresse de novices nous permit de recevoir toutes les orientations de vie, les chemins spirituels dans la persévérance, l’humilité et la foi. La complémentarité a été une grande richesse, nous étions heureuses malgré les difficultés logistiques comme le bruit des machines de l’imprimerie, etc.  Notre vécu au noviciat, me rappelle toujours la vie des premières orantes racontée dans le Tome I et II des dix premières années de la fondation des Orantes. Cette expérience nous permis d’être plus créatives, faire du bricolage, etc. En communauté nous cherchions des moyens pour nous donner la joie ! Aujourd’hui, je me réjouis avec les novices, qui vont faire leur noviciat dans la nouvelle maison. Continuons à vous appuyer sur la confiance et la providence de Dieu. C’est Dieu qui conduit tout ! Sr Maria Goretti

Je me souviens de l’époque où j’ai vécu à Isabelle House à l’époque où j’étais novice, l’ancienne maison ne suffisait pas. La pièce utilisée comme cuisine servait aussi de salle à manger, le couloir où nous conservions les choses qui pouvaient être dans un magasin, la pièce utilisée pour accueillir les visiteurs était la même pièce que la chapelle, un rideau les séparait et en outre, l’ancienne maison du noviciat n’était même pas en destinée pour le noviciat, mais pour d’autres usages comme faisant partie des salles d’imprimerie. Par la miséricorde et les bénédictions de Dieu, Isabelle House a vu le jour et est devenue comme elle est maintenant, belle et pratique. J’aurais voulu que ce soit maintenant que je faisais mon noviciat mais Dieu m’a fait grandir à travers l’expérience de vie dans l’ancienne maison.
Merci à Dieu pour la maison Isabelle, nous remercions Dieu pour la croissance et le développement que cette maison favorise. Je suis très fière et heureuse pour la nouvelle maison du noviciat qui est maintenant très agréable, spacieuse et pratique. On dirait ‘un palais’. Je remercie nos bienfaiteurs qui ont permis à Isabelle House d’être comme elle est aujourd’hui, merci aussi à tous ceux qui ont prié pour que cela se réalise, que Dieu les bénisse tous ! Sr Elisabeth

Bien qu’autonome, les novices partagent certaines activités avec la communauté locale : l’adoration, la célébration de l’Eucharistie, etc.
A Isabelle House, la vie communautaire nourrissait notre vie de prière et vice versa. Le dialogue soutien nos échanges et construisait notre vie communautaire chaque fois qu’il y avait des difficultés. Il n’y avait pas de peur chez les novices ni chez la maîtresse des novices, nous vivions dans la liberté, cela continuera à nous aider  dans l’avenir. J’ai pratiqué et appris le « thinking out of the box » « avoir un esprit ouvert, voir plus loin que son nez ». Cela a est important pour moi et me permet de vivre l’internationalité… la différence de cultures n’est pas à négliger. Parfois cela devient un défi mais avec Dieu tout est possible. Sr Stellamaris

Je suis la neuvième novice d’Isabelle House.  Je remercie Dieu pour l’expérience du noviciat comme un don de Dieu. Le noviciat était comme un incubateur par lequel je me sentais plus proche de Dieu et influencée par le Saint-Esprit. La maîtresse des novices, faisait de son mieux pour que toute la vie quotidienne soit en rime avec notre charisme et l’esprit de la congrégation. En effet, c’était une école de Jésus apprenant tout ce qui concerne le développement des sciences spirituelles et humaines.
Cependant, personne ne pouvait prétendre être parfait du tout mais nous avons emprunté et prêté nos talents ensemble en appréciant ensemble notre vie de prière et notre fraternité. La connaissance mutuelle était la clé de la vie fraternelle. Nous avons travaillé de nos mains contribuer à l’autofinancement de la maison. Je suis reconnaissante par ma vie à Isabelle House. Sr Valerian

A Isabelle House. J’ai appris à obéir et poser la question pour comprendre. Obéir et faire la volonté de Dieu en tout temps, quel que soit le coût de.
De la vie fraternelle je retiens le pardon, j’ai appris à ne mettre aucune limite à notre pardon parce que la vie ensemble nous l’oblige. Après le noviciat, ce qui me reste et me nourrit, c’est d’apprendre à toujours imiter le Christ. J’ai également beaucoup appris sur la façon d’exercer mes talents dans plusieurs domaines. C’est pourquoi j’ai une raison de remercier Dieu et de penser qu’ai-je fait pour mériter cette bénédiction au cours de cette étape de ma vie et je suis sûr qu’il m’accordera encore davantage.

Nous sommes les dixièmes novices de Isabelle House. Nous sommes aussi les premières novices à inaugurer la nouvelle maison Isabelle House. Durant notre expérience, le « ORA ET LABORA» nous engage à être des femmes responsables. Nous avons le désir d’approfondir le silence intérieur qui soutient la prière ininterrompue et permet d’équilibrer présence à Dieu pendant le travail. Nous apprenons la valeur de la mise en commun, du don de soi à Dieu et aux autres. A Isabelle House, grâce à des sessions de formation et de la créativité, nous utilisons la technique de la fabrication du compost après 8 semaines prêt à être utilisé pour favoriser une bonne récole. Le secret de la technique est simple est basée sur le matériel à notre portées : la cendre, la bouse de vache traitée, le fumier de poulailler et l’herbe sèche et verte. Pour traiter les légumes sans aucun produit chimique, la méthode est simple: savon écrasé, bouse de vache, mettre dans le seau avec de l’eau 24 heures prêt à pulvériser sur les légumes, ce mélange tue les bactéries et les insectes qui attaquent les légumes.
Restez connecter, la suite des nouvelles techniques viendra plus tard ! Veronicah et Cecilia