Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

Nos Fondateurs M. Isabelle et P. Picard

Tout doit prier en moi… Comment [des] occupations extérieures me sépareraient-elles de Lui si je comprends  bien  ma  mission ?  Ne  s’agit-il  pas  de  porter  Jésus  aux  âmes ? Donc  il  faut  qu’il  soit  avec  moi.  Mais  je  puis  le  donner  sans  le  perdre  ;  et même  je  le  possède  d’autant  plus  que  je  le  donne.  C’est  un  feu  sacré  qui s’embrase  de  plus  en  plus  en  se  communiquant.  Donc  que  j’aille  aux  âmes avec Jésus et je rapporterai Jésus. Paroles consolantes et vraies qui résument ce que doit être l’âme contemplative au milieu du monde : Jésus au centre du cœur et rayonnant sur tout ce qui vous entoure.  – Oui, mais si Jésus est toujours  rayonnant  ses  rayons  sont  trop  souvent  voilés  par  nos  faiblesses, nos infidélités, c’est pourquoi tout en ayant Jésus, je ne le donne pas…  Mère Isabelle lors d’une retraite à Paris, chez les Oblates, le 29 juillet 1893

Soyez Saintes et Joyeuses !

Au coeur de la vie Orante, la Parole de Dieu nourrit son oraison silencieuse du matin. Au cœur de son oraison, l’Orante cherche à vivre en cœur à cœur avec Jésus-Christ . Le cœur de l’Orante ne doit pas battre au rythme de soi, mais il doit battre au rythme de Dieu et du Royaume. Dans ce temps du cœur à cœur, l’Orante désire l’avènement du Royaume.

Seigneur Jésus,
toi qui nous a enseigné qu’il faut sans cesse prier sans jamais se lasser,
et qui a suscité par l’entremise du Père François Picard
et de Mère Isabelle Marie de Gethsémani
de nouveaux foyers de vie Orante dans ton Église,
daigne faire grandir le rayonnement spirituel de tes serviteurs
et nous accorder les grâces que nous te demandons
par leur intermédiaire 

(nommer une intention de prière…)

Donne-nous la force de vivre selon leurs exemples
avec une même ardeur désintéressée dans la foi,
la même fidélité généreuse dans l’amour,
la même persévérance dans la prière adoratrice
le même joyeux abandon à ta volonté divine
afin de devenir à la gloire du Père,
de vrais adorateurs en Esprit et en vérité.
Amen !