Orantes
Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

Nous pouvons apprendre à prier avec Saint Augustin

Désir et la prière


Ton désir c'est ta prière

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Si tu veux prier sans cesse, ne cesse jamais de désirer

St Augustin

.

.

.

.

.

.

.

Prier sans cesse !

1. Prier c’est désirer

« Ton désir, c’est ta prière Que ton désir soit devant Lui, et ton Père qui voit dans le secret te le rendra.Ton désir, c’est ta prière; si ton désir est continuel, ta prière est continuelle.Aussi n’est-ce pas pour rien que l’Apôtre a dit: «priez sans cesse».

(…) Il est dans l’âme une autre prière, intérieure celle-là et qui n’a pas de cesse, c’est le désir. Si tu veux ne pas cesser de prier, ne cesse pas non plus de désirer. Ton désir continuel sera ta voix continuelle. Tu tomberas dans le mutisme, si tu laisses retomber ton amour. Le refroidissement de la charité, c’est le mutisme du cœur; la flamme de la charité, c’est le cri du cœur. Si la charité demeure sans cesse, sans cesse aussi tu cries; si tu cries sans cesse, sans cesse aussi tu désires.

2. Que notre désir s’excite par la prière

« Il peut paraître étonnant que Celui qui nous exhorte à prier (…) soit Celui-là même qui sait ce qui nous est nécessaire avant que nous le Lui demandions. Alors, pourquoi Dieu fait-Il cela ? Nous pourrions nous en inquiéter, si nous ne comprenions pas que le Seigneur notre Dieu n’attend certes pas que nous Lui apprenions ce que nous voulons, qu’Il ne peut ignorer. Mais Il veut que notre désir s’excite par la prière, afin que nous soyons capables d’accueillir ce qu’Il s’apprête à nous donner. Car ce que Dieu nous réserve est très grand, tandis que nous sommes petits et de pauvre capacité pour le recevoir. Voilà pourquoi il nous a été dit : Dilatez-vous » (Lettre 130, à Proba).

« Ton désir c’est ta prière« 

3. Prier car tout dépend de Dieu

« Prie car tout dépend de Dieu, mais agis comme si tout dépendait de toi. Fais ce que tu peux, demande ce que tu ne peux pas, et Dieu t’aidera afin que tu puisses le faire. »

4. Mali, Mala, Male : Bonni, Bene, Bonna

« Si nos prières sont parfois non exaucées, c’est que nous demandons aut mali, aut male, aut mala : aut mali, en étant mauvais, et pas assez préparés pour demander ; aut male, nous demandons mal, d’une mauvaise manière, avec peu de foi ou sans persévérance, ou avec peu d’humilité ; aut mala, nous demandons des choses mauvaises, ou qui, pour une raison ou une autre, ne nous conviendront pas » (La Cité de Dieu, 20, 22).

5. Union de cœur avec Dieu

« Non, ce n’est pas avec les yeux, mais avec le cœur qu’il nous faut chercher Dieu. Mais, de même que, pour voir notre soleil, nous purifions les yeux de notre corps, grâce auxquels nous pouvons voir la lumière, de même si nous voulons voir Dieu, purifions les yeux qui nous permettent de le voir ».

« Vous êtes la vie des âmes, la vie des vies. Vous êtes au-dedans de moi, plus profondément que mon âme la plus profonde. Où étais-je, moi, quand je te cherchais ? Toi Seigneur, tu étais devant moi ; mais moi j’étais parti loin de moi et ne trouvais plus moi-même, moins encore, ô combien, toi-même !Tu étais au-dedans et moi dehors et c’est là que je te cherchais. Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi. Tu nous as faits pour toi Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose pas en toi. »

.

Pour aller plus loin, on peut découvrir un commentaire, dans Itinéraire Augustinien, sur « Désir et Prière » chez Saint Augustin, par Père Waweru Gichuki, Augustin de l’Assomption.