Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

La prière d’abandon de St Ignace, une magnifique offrande à Dieu

Cette prière d’offrande à Dieu est aussi appelé le “Suscipe” (“Recois”, en latin). Saint Ignace de Loyola (1491 – 1556) invite à se remettre entre les mains de Dieu pour se délivrer du repliement sur soi-même et accueillir la force de l’Esprit Saint.

L’envie de s’abandonner en Dieu naît parfois du sentiment d’être perdu face à l’adversité, au point de s’en remettre entièrement à Dieu sans rien faire soi-même. Or, dans la tradition spirituelle, l’abandon ne consiste pas à être passif. S’abandonner à Dieu ne signifie donc pas abdiquer. Pour saint Ignace de Loyola, c’est un chemin qui mobilise toutes les facultés de l’amour. Un combat exigeant qu’on peut réussir à condition de n’accorder d’importance qu’à l’amour que Dieu nous donne. Voici le texte de la prière d’abandon de saint Ignace de Loyola :

.

“Prends Seigneur, et reçois
toute ma liberté,
ma mémoire, mon intelligence
et toute ma volonté.
Tout ce que j’ai et tout ce que je possède.
C’est toi qui m’as tout donné, à toi, Seigneur, je le rends.
Tout est à toi, disposes-en selon ton entière volonté.
Donne-moi seulement de t’aimer
et donne-moi ta grâce, elle seule me suffit.”

Saint Ignace de Loyola

.