Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

C’est le temps de Carême. Tu veux jeûner ? Eh bien…

Mère Isabelle le jeûneCe 6 mars, c’est aussi le 170ème anniversaire de naissance de Mère Isabelle, fondatrice des Orantes de l’Assomption. Cette année, ce jour anniversaire coïncide avec le début du temps de Carême proposé par l’Eglise. Occasion pour nous de partager l’essentiel du Carême pour Mère Isabelle. En février 1916, lors d’une instruction aux Orantes elle disait :  » Prenons cette résolution que le Carême ne sera pas seulement un temps de jeûne, mais de travail sur soi-même, de mortification intérieure, chose plus nécessaire que le jeûne…« 

Le Carême est donc plus de l’ordre de la conversion du cœur que de privation. Lorsque le cœur se tourne sincèrement vers Dieu, il se tourne aussi fraternellement vers le prochain. Cela rejoint la mise en garde du Pape François contre le risque de jeûner avec incohérence, c’est-à-dire en méprisant les autres. Le jeûne, au contraire, est destiné à aider les autres. Le pape propose ainsi un guide sur le jeûne durant le Carême.

Tu veux jeûner ? eh bien…

Carême Jeûner

Jeûne de paroles blessantes :
Que tes lèvres ne prononcent que des paroles de bénédiction.

Jeûne de critiques et de médisances :
Bienveillance et miséricorde doivent habiter ton âme.

Jeûne de mécontentement :
Que douceurs et patience deviennent tes compagnes de chaque jour.

Jeûne de ressentiment :
Que ton cœur cultive la gratitude.

Jeûne de rancune :
Que le pardon ouvre toutes les portes qui t’ont été fermées.

Jeûne d’égoïsme :
Que la compassion et la charité fleurissent à chacun de tes pas.

Jeûne de pessimisme :
Que l’espérance ne quitte jamais ton esprit.

Jeûne de préoccupations et d’inquiétudes inutiles :
Que règne en toi la confiance en Dieu.

Jeûne d’occupations superficielles :
Que la prière emplisse tes journées.

Jeûne de paroles futiles :
Que le silence et l’écoute t’aident à entendre en toi le souffle de l’Esprit.

https://jecherchedieu.ch/priere/cest-careme-veux-tu-jeuner/

Laisser un commentaire