Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle

Journée de la vie consacrée, fête de la rencontre

C’est la fête de la vie consacrée !

Quarante jours après Noël, nous célébrons le Seigneur qui, en entrant dans le temple, va à la rencontre de son peuple. C’est la ‘‘Fête de la rencontre’’: Tout a commencé par la rencontre avec le Seigneur. D’une rencontre et d’un appel, est né le chemin de consécration. Il faut en faire mémoire, dit le Pape François. Je vous souhaite de raviver aujourd’hui même la rencontre avec Jésus, en marchant ensemble vers lui : cela donnera de la lumière à vos yeux et de la vigueur à vos pas. » 

Pour la XXIe Journée mondiale de la Vie consacrée, le pape François avait encouragé les personnes consacrées à ne pas être « des professionnels du sacré » ni des « des activistes de la foi », mais « des pères, des mères ou des frères ». Le pape avait exhorté à refuser la tentation de la « survie » et à « retrouver ce qui un jour a enflammé notre cœur ».

Lors de la 1ère journée de la vie consacrée en 1997, le pape Jean-Paul II soulignait les trois buts de cette journée. Une journée placée en premier lieu sous le signe de l’action de grâce « parce qu’il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée, qui enrichit et réjouit l’Eglise par la multiplicité des charismes et le dévouement de tant de vies totalement données au Seigneur et aux frères ».

L’objectif de cette journée est aussi de mieux connaître et apprécier la vie consacrée. « En contemplant le don de la vie consacrée, l’Eglise contemple sa vocation la plus profonde, celle de n’appartenir qu’à son Seigneur, soulignait Jean-Paul II. La vie consacrée a pour mission prioritaire de garder vivante dans l’Eglise la forme historique de vie assumée par le Fils de Dieu quand il est venu sur cette terre ».
Cette journée est enfin une invitation pour toutes les personnes consacrées « à célébrer ensemble et solennellement les merveilles que le Seigneur a accomplies en elles. Pour cela elles sont conviées à réfléchir sur le don reçu, à découvrir, dans un regard de foi toujours plus pur, le rayonnement de la beauté divine diffusé par l’Esprit dans leur forme de vie, à prendre conscience de leur mission incomparable dans l’Eglise pour la vie du monde »

Pourquoi cette journée se déroule-t-elle le 2 février ?
« Lumière pour éclairer les nations païennes » (Luc 2, 32), c’est par ce titre que Siméon accueille Jésus lors de la Présentation au Temple par Marie et Joseph, quarante jours après sa naissance. La journée de la vie consacrée est célébrée en la fête de la Présentation du Seigneur au temple. Jésus est présenté au temple, consacré au Seigneur selon la prescription rituelle de l’époque , comme tout garçon premier né. Cela annonce le don de Jésus par amour de Dieu et des hommes et l’offrande suprême de la Croix. Cette journée a donc une importance particulière pour toute personne consacrée, qui, inspirée par le don bouleversant du Christ, aspire à son tour à donner sa vie et à tout abandonner pour marcher à sa suite.

Le Pape François exhorter les consacrés en ce termes : porter en nous l’heure de l’appel”  (cf Jn 1,35-42) : “…C’est là que le Dieu de la Vie t’a rencontré pour faire de toi un témoin de sa Vie,  pour faire de toi une partie intégrante de sa Vie, pour te faire participer à sa mission et pour que tu sois, avec Lui, une caresse de Dieu pour de nombreuses personnes. Il nous faut nous rappeler que nos vocations sont un appel d’amour pour aimer, pour servir (…). Si le Seigneur a jeté sur vous son regard d’amour et vous a choisis, ce n’est pas parce que  vous êtes mieux que les autres mais c’est par amour. Amour des entrailles, amour de miséricorde qui remue nos entrailles pour que nous allions servir à la manière du Seigneur Jésus…

Les consacrés sont des témoins de l’essentiel, comme s’ils voyaient l’invisible, amoureux et amoureuses de Dieu, religieux et religieuses et moines et moniales ne constituent-ils pas l’aile avancée de l’Église en ce monde ? Nous nous unissons à leur joie et à leur action de grâce.

Et pour fêter ce beau jour, nous pouvons reprendre la prière du pape François à l’occasion de la journée mondiale de prière pour les vocation :

«Père de miséricorde, qui as donné ton Fils pour notre salut et qui nous soutiens sans cesse par les dons de ton Esprit, donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation. Soutiens-les dans leur application à proposer une catéchèse vocationnelle adéquate et différents chemins de consécration particulière. Donne la sagesse pour le nécessaire discernement vocationnel, afin qu’en tous resplendisse la grandeur de ton Amour miséricordieux. Marie, Mère et éducatrice de Jésus, intercède pour chaque communauté chrétienne, afin que, rendue féconde par l’Esprit Saint, elle soit source de vocations authentiques au service du peuple saint de Dieu ». (Pape François, 2016)

Echo des enseignements reçus lors de la journée de la vie consacrée et l’homélie lors d’une célébration eucharistique

 

Laisser un commentaire