Présence contemplative au cœur du monde
Rien n’est bon comme le détachement de soi-même, rien n’est déplorable comme la paresse spirituelle, j’en sais quelque chose---------Offrez-vous tous les matins et ne vous reprenez pas dans la journée---P. François Picard///////Il y a toujours à supporter, et tout le monde fait supporter. Il faut savoir se supporter mutuellement avec beaucoup de bonté, de patience, mais en même temps d'austérité de langage, avec l'affection des personnes données à Dieu---------- Je voudrai que pour nous prière et acte d’amour fussent synonymes----Mère Isabelle
gallery/georgette k.

Histoire d’une vocation – Soeur Georgette Kouamé Magne

Soeur Georgette Kouamé Magne est ivoirienne. Son histoire de vocation a commencé par une vie chrétienne normale pendant l’enfance. Ensuite est venu le temps d’appel puis des hésitations, ensuite la maturation et la décision. Entre contemplation et action, le chemin de sr Georgette témoigne de la vitalité de la vie communautaire qui l’a accueilli pour la première fois : prière – silence – fraternité – simplicité- l’ont très vite séduite. Ce fut un chemin où beaucoup a été reçu et où beaucoup est encore à vivre. Une prière qui lui est très chère peut nous approcher aussi du Seigneur « Seigneur, mon amour pour toi est comparable à un bananier qui tombe si vite au passage du vent. Tu as donné à ce bananier plusieurs rejets qui poussent bien vite et qui sont pour lui source de charité et de perpétuel recommencement à chaque chute. Ô Pain du ciel, je veux habiter avec Toi tous les jours de ma vie et être une offrande agréable pour que tu triomphes en chaque créature« .

 

gallery/sr philippine malgache

Témoignage d’une vocation, Préferer le Christ ! – Sr Philippine Ravaonandrasana

Soeur Philippine est malgache, elle vit à Tuléar au Madagascar.

Née d’une famille catholique non pratiquante, Philippe a pu connaitre le Seigneur grâce à sa tante. Elle a très vite senti l’appel du Seigneur mais ne savait ou, comment, quand… Grâce à des amies, elle a connu les Orantes et après une expérience communautaire, elle senti que c’était sa voie. Elle a alors suivi le Christ qu’elle a appris à préférer à tout.

Aujourd’hui elle considère sa vocation comme une poterie fragile qui porte un grand trésor, la grâce de Dieu. Dans la foi et la confiance, Philippe nous fait prier « Seigneur mon Dieu, je te rends grâce pour ton amour envers moi malgré mes faiblesses. Tu veux mon coeur et je te le donne. Mon seul amour, c’est toi, je suis à toi Seigneur. Ma vie et tous mes désirs, je te les abandonne ».

 

gallery/m.nicoleok

Sr Marie-Nicole est française, missionnaire aux Philippines. Vivre la vie missionnaire donne une saveur, une couleur différente aux valeurs du quotidien. C’est comme la cuisine qui est faite avec les mêmes éléments, mais préparés autrement, la saveur est complètement différente. C’est comme une écharpe aux couleurs chatoyantes, chaque couleur apporte sa propre note à l’ensemble. C’est une joie de voir notre charisme s’incarner dans cette diversité, pour à la fois y donner et y recevoir. Le Royaume se construit à travers cela.

 Et pour finir, elle nous partage sa conviction sur le sourire :

« Sourire à la vie donnée et reçue chaque jour. Sourire à la grâce de chaque jour, à la bonté de Dieu. Sourire même dans les difficultés, les combats, les découragements, les frustrations, les incertitudes, découvrir que tout est chemin, même dans les cailloux. Sourire au moment présent, car Dieu est là. Sourire donné, sourire reçu, c’est un apostolat du sourire. C’est une école de vie, jour après jour. »

 

gallery/marie odette

Un Oui par amour ! – Soeur Marie Odette Tignani à Bruxelles

Depuis l’âge de sept ans, j’ai conscience de ne rien refuser volontairement à Jésus, c’était toujours un « oui » et « tout par amour ». De son côté, lui aussi me répondait par un oui. Très tôt, j’ai toujours senti que le Seigneur me voulait tout à lui, d’ailleurs je ne comprenais pas cet appel, il a toujours été mon premier amour ! Après un parcours, toujours sous le regard du Seigneur, j’ai enfin compris que le moment était venu et je suis entrée chez les Orantes de l’Assomption où j’y suis heureuse. Aujourd’hui j’ai 91 ans et mon cœur est toujours dans la joie de vivre et de me donner au Seigneur. Ce qui a toujours mené ma vie, c’est l’amour. « Tout faire par amour ! » parce que Dieu n’est qu’amour.